Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

Une petite sélection d'article pour aller plus loin.
Surtout pour ceux qui sont un peu loin comme François.

Piégés par la République
Les jeunes des quartiers difficiles ne voient du «modèle social français» qu'une grise prison.
http://origine.liberation.fr/page.php?Article=337030
Un article qui reflète ma perception des événements

Politique de la ville: trente ans de traitements d'urgence
http://www.liberation.fr/page.php?Article=336804

Banlieues : des territoires abandonnés ?
L'intégralité du débat avec Eric Macé, chercheur au Centre d'analyse et d'intervention sociologique (EHESS - CNRS) et maître de conférences à l'université Paris-III et à l'IEP de Paris, lundi 7 novembre 2005
http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-3226,55-706489,0.html

ZEP: le bide scolaire
http://www.liberation.fr/page.php?Article=324149
J'en parlais dans mon article précédent.

Sciences-Po, exemple peu suivi
http://www.liberation.fr/page.php?Article=336806
Ah, si l'on osait faire des choix courageux!

Logement social: villes effrontément hors la loi
http://www.liberation.fr/page.php?Article=319997
La loi SRU oblige les communes appartenant à une agglomération à avoir 20% de logements sociaux. Certaines communes en retard font des efforts pour le rattraper. D'autres, comme Neuilly la ville de M. Sarkozy (moins de 2%) ne font pas grand chose.

Le bilan de l'application de la loi SRU

Voir le document
Vous trouverez dans ce document paru sur le Monde le résultat de la construction de logements sociaux ces trois dernières années dans les communes en retard.
Et la votre ?


Une nuit avec des "émeutiers" qui ont "la rage"
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-707261,0.html

Banlieue : Sarkozy s'en prend aux étrangers trublions
A l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur a demandé mercredi l'expulsion des étrangers, qu'ils aient ou pas une carte de séjour, condamnés pour leur participation aux violences urbaines.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=337230
J'aurai bien honte d'être français si de telles mesures, si injustes et si inefficaces, étaient prises

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Actualites
commenter cet article

commentaires

Idéologie dominante : stop ou encore? 23/12/2005 20:13

:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(
:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(


"Le monôme des racailles"
(d'après Pauwels)

Ce sont les enfants du rap haineux et victimisant, friands de violence à l'école et d'affrontements contre la police, les béats de Sniper et de Lunatic, et somme toute les produits de la culture socialiste. Ils sont ivres d'une haine anti-française, du communautarisme racial et épousent tout projet de désordre. L'idéologie dominante que la gauche a réussi à imposer à une droite terrorisée ne leur a pas enseigné la citoyenneté et la nationalité, la promotion de l'effort personnel et de la responsabilité individuelle. Ils se retournent contre toute mesure que prend la société pour ne pas achever de se dissoudre car la gauche a martelé pendant plus de 20 ans que c'était "raciste". Leur sentiment révolutionnaire c'est détruire le pays qui les nourrit, scier la branche sur laquelle ils se trouvent. Pour grossir sa clientèle électorale, la gauche leur a appris qu'ils ne sont que des victimes et ce thème qu'ils reprennent à l'envie dans leur rap les dédouane et légitimise leur violence. C'est une jeunesse à laquelle on a instillé le cancer de la haine.

:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(
:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(

Idéologie dominante : stop ou encore? 23/12/2005 20:13

:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(
:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(


"Le monôme des racailles"
(d'après Pauwels)

Ce sont les enfants du rap haineux et victimisant, friands de violence à l'école et d'affrontements contre la police, les béats de Sniper et de Lunatic, et somme toute les produits de la culture socialiste. Ils sont ivres d'une haine anti-française, du communautarisme racial et épousent tout projet de désordre. L'idéologie dominante que la gauche a réussi à imposer à une droite terrorisée ne leur a pas enseigné la citoyenneté et la nationalité, la promotion de l'effort personnel et de la responsabilité individuelle. Ils se retournent contre toute mesure que prend la société pour ne pas achever de se dissoudre car la gauche a martelé pendant plus de 20 ans que c'était "raciste". Leur sentiment révolutionnaire c'est détruire le pays qui les nourrit, scier la branche sur laquelle ils se trouvent. Pour grossir sa clientèle électorale, la gauche leur a appris qu'ils ne sont que des victimes et ce thème qu'ils reprennent à l'envie dans leur rap les dédouane et légitimise leur violence. C'est une jeunesse à laquelle on a instillé le cancer de la haine.

:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(
:( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :( :(

Benoît L. 24/11/2005 10:28

A propos de l'obligation d'avoir 20% de logements sociaux, cet extrait d'une interview de Nicolas Sarkozy parue dans Ouest France aujourd'hui :

"Pourquoi tant de communes, et parmi elles Neuilly, n'appliquent-elles pas le quota de 20 % de logements sociaux imposé par la loi SRU ?

Certaines communes ont un foncier si rare et si cher qu'elles ne peuvent pas faire face à cette obligation. Pour moi, la bonne politique du logement ne consiste pas à couvrir la France de logements sociaux, mais de permettre aux salariés modestes d'être propriétaires de leur logement, et ainsi de libérer des HLM pour ceux qui n'ont pas les moyens d'être propriétaires. La rotation à l'intérieur du parc HLM doit s'accélérer.

La loi est ce qu'elle est : faut-il sanctionner ceux qui y contreviennent ?

Sanctionner ? Mais quand il n'y a pas de terrain, vous faites quoi ? Vous mettez le maire en prison ?... La loi n'impose pas les 20 % tout de suite, elle exige de faire chaque année des dépenses en faveur des logements sociaux pour aller vers cet objectif. Et c'est ainsi qu'à Neuilly, quand j'en étais maire, nous sommes passés, en 4 ans, de quatre cents à huit cents logements sociaux."

La tolérance zéro, le respect des lois de la République ne serait donc valable que pour la petite délinquance ?

Articles Récents