Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 14:02

C'est le titre d'un article d'Eric Maurin, paru dans Le Monde aujourd'hui.

Son analyse sur la fragmentation sociale de notre société me semble fondamentale.
Elle est dans la lignée de celle développée dans son dernier livre,
le Gettho français, dont je vous ai déjà parlé il y a quelques mois.

Peut-on espérer, nous urbanistes, recoller les morceaux d'une société morcellée avec quelques aménagements urbains ?

Si l'on se contente de faire du rabibochage, je n'y crois pas trop.
Comme pour les banlieues sur lesquelles on s'est contenté de sparadraps sans traiter les problèmes de fonds, l'évolution sera inéluctable et la fragmentation sociale et spatiale se renforcera. Jusqu'à l'implosion ?

Ce qu'il nous manque, c'est un projet de société.
Le "Vivre ensemble" a-t-il encore un sens pour nous citoyens ?
Sommes-nous prêts à faire des efforts pour cela ?

-------------------------------------

Remarque : parce qu'il s'agit, pour moi, d'un sujet central, je vous ai mis exceptionnellement non seulement le lien vers l'article sur le site du Monde, mais également sa copie en fichier joint.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article

commentaires

Benoît L. 11/01/2006 09:44

Martine,Internet peut être un formidable outil  car on y trouve une masse d'informations jusque là inaccessibles.Il "peut être" car cette masse nécessite plus que jamais de faire travailler son esprit critique.C'est la raison pour laquelle je ne souhaite pas  répondre comme ça aux questions que t'a posé ton professeur.En revanche, Internet, ce n'est pas seulement une masse d'infos, mais aussi des gens qui partagent. Si tu m'envoies ton devoir avant de le rendre à ton professeur, je te donnerai mon avis.Bon travail

martine 10/01/2006 18:52

pas cool...

Benoît L. 10/01/2006 18:15

Ne s'agirait-il pas là d'un travail scolaire ?Il serait dommage de le bacler car il s'agit là d'un texte très intéressant.Bonne chance

Martine 10/01/2006 17:51

j'ai quelques petites questions a propos de cet rticle de Eric Maurin, si vous pouviez y repondre le plus vite possible si vous avez des réponse à  ce sujet:
- est-ce que les fonctionnaires sont sensibles aux arguments des salariés du privé?
- Comment réagissent les classes moyennes du secteur privé?
- Comment réagissent les gens au niveau de leurs choix résidentiels? quelles en sont les conséquences?
- Comment l'auteur explique t il la crise sociale française actuelle?
le maximum de réponses me serait d'une grande aide pour aprofondire dans le texte. merci beaucoup 

Benoît L. 24/11/2005 11:17

"On oublie rapidement
Quand je suis arrivée à Lima il y a plus d'un an, j'ai surtout été surprise, voire choquée par l'omniprésence des gardiens, agents de sécurité ou municipaux dans l'ensemble de la capitale. Pas seulement dans les endroits abritant les plus belles maisons et les familles les plus aisées mais dans la quasi totalité des quartiers n'étant pas des bidonvilles."

Ainsi débute un article de Chrystelle, journaliste du Monde à Lima, qui montre que cette croissante fragmentation sociale et spatiale de la société n'est pas un phénomène uniquement français, mais mondial.

La suite : http://cbarbier.blog.lemonde.fr/cbarbier/2005/11/on_oublie_rapid.html

Articles Récents