Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 23:10

 

(mise-à-jour 26-10-07 : je vous conseille vivement la vidéo ci-dessous)


Une question complexe

Un des problèmes des spécialistes, c'est qu'ils finissent par se prendre au sérieux et s'estimer porteur d'un savoir leur permettant d'imposer leur vision des choses ("Nous, on sait ce qu'il faut faire !").
C'est oublier un peu rapidement que la ville est une question très complexe et que le passé nous a souvent montré nos limites.
Ce reproche, je le fais aux autres, mais aussi à moi-même car c'est tellement facile de glisser.

Que n'ai-je pas entendu sur "La Rue" ?
Car, vous comprenez, "si nos villes ont tant de problèmes aujourd'hui, c'est qu'on ne sait plus faire de Rues". C'est pas faux, mais ce n'est pas si simple.
Je trouve, en effet, que l'on néglige trop souvent la vie qu'il y a dans ces lieux.

Parce que l'espace public est le théâtre de moments de vie, les lieux ont un sens plus complexe (Vie et lieux de vie, Changement de musique).
Parce que nous n'avons pas tous les mêmes capacités physiques, nous n'en avons également pas tous la même perception (Mobilité et perceptions).
Parce qu'à travers ses usages, souvent bien éloignés de ceux imaginés, chaque individu participent à la construction de la cité (L'usage, l'urbanisme des citoyens, La rue est réservée à tous, partageons, La rue est à nous... tous !).


Bouffées d'oxygène

Une longue instroduction pour vous proposer des fouffées d'oxygène à travers une série d'événements en France pour voir la "Rue" autrement à travers ses usages détournés et l'Art.


Rue libre !, partout en France

Ce samedi 27 octobre à lieu la journée nationale des arts de la rue. 
Regardez sur cette carte ou dans le programme, il y a peut-être une manifestation près de chez vous.

Mais que sont les arts de la rue ?
Parfois, quelques vidéos valent mieux que de longues explications allez donc voir celle-ci (La déclaration du Maire et quelques salivants extraits de spectacles).
Voici en tout cas leur manifeste.

« Nous existons parce que c’est nécessaire,
Nous sommes nés il y a 2500 ans,
Les gens nous rencontrent souvent par hasard, parfois sans le savoir,
Nous sommes pour tous les yeux et toutes les oreilles,
Nous investissons toutes sortes de lieux : rues, friches, forêts,
campagnes, cours d’immeubles, villes, villages...
On nous dit de rue,
C’est notre scène, notre ring, notre choix,
Nous cultivons la rue ...
Artistes, auteurs, programmateurs, techniciens... !
En ces jours,
où l’espace marchand prend toute la place,
où la peur est brandie pour nous faire penser bas et dresser nos oeillères,
où les bornes, les panneaux, les barrières se multiplient,
où l’on est prié de circuler,
Nous revendiquons haut et fort qu’il y a quelque chose à voir,
à partager,
à rencontrer,
des centaines de fêtes et de rendez-vous, des milliers d’artistes,
des millions de spectateurs,
ce quelque chose que nous,
Artistes citoyens inscrits dans la cité nous nous employons à construire jour après jour !
Nous revendiquons le droit à vivre de nos métiers
Nous croyons que l’art peut sauver le monde,
mais de préférence tout de suite...
Et qu’il doit s’épanouir...
En rue libre... ».

 



Fin d'interdiction de stationner à Toulouse

La compagnie de danse Ex nihilo intervient cette semaine à Toulouse, d'abord de manière impromptue depuis mardi et lors d'une présentation publique, sur la place Saint-Georges, samedi à 17h30.

"Une déclinaison de Trajets de vie, Trajets de ville de la compagnie ex nihilo (Marseille), déclinaison sur le territoire du Grand Toulouse.

ex-nihilo-trajets-de-ville-2.jpg

ex-nihilo-trajets-de-ville.jpg

ex-nihilo-trajets-de-ville-2.jpg

ex-nihilo-trajets-de-ville-2.jpg


Les Trajets de vie vous sont proposés sur des bancs publics. Ce n’est pas un spectacle mais une invitation à suivre, à regarder la danse de ces gens, seuls sur leur banc, exposés, attentifs aux allées et venues. Leur danse est l’expression de leur histoire, de leur attente. Pour eux, le banc est l’axe… Vous retrouverez ces mêmes gens et puis d’autres en fin de journée sur une place publique. Des marches solitaires, croisements incessants de citadins anonymes qui se rassemblent, se dispersent ou font corps. Les ruptures, les chocs, des embrassades, des jaillissements animeront une foule sensible en équilibre précaire… des Trajets de ville."

Plus d'infos sur ce spectacle sur leur site (cliquez sur les photos).
Un extrait d'un de leurs spectacles se trouve dans les vidéos de spectacles, signalées plus haut, dans la section "Chorégraphie en espace public".


Débats et "Skate en chantier" à Bègles

Je vous ai déjà parlé à d'eux à de nombreuses reprises.
L'association Bruit du frigo continue son excellent travail.

Alors qu'une expo a lieu jusqu'à la fin du mois au Passe-muraille à Bordeaux sur le travail effectué depuis un an à Marseille, cette fois il s'agit de Bègles, commune de la banlieue de Bordeaux, qui connaît actuellement d'importants travaux (démolitions / reconstructions, arrivée du tramway, etc.).
Cliquez sur les images pour les voir en grand et pouvoir les lire.
 

begles-bruit-du-frigo-skate-1.jpg

 

begles-bruit-du-frigo-skate-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Actualites
commenter cet article

commentaires

Articles Récents