Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

9 décembre 2005 5 09 /12 /décembre /2005 22:06

"Mais c'est bien sûr, tout ça, c'est la faute des tours ! Nous, on SAIT ce qu'il faut faire, tout le monde doit pouvoir acheter une petite maison dans une ville à l'ancienne..."

J'exagère à peine.

Hier, il fallait faire des grands ensembles. C'était LA solution.
Aujourd'hui d'autres formes urbaines sont devenues LES solutions. Pour le même résultat ?


Les tours aux bûcher !

Si les grands ensembles posent beaucoup de problèmes aujourd'hui, ce n'est pas uniquement une question de forme urbaine mais aussi, entre autres, d'une mauvaise intégration urbaine,sociale, politique.  On ne peut nier l'importance du
contexte.
Pourtant, parler de tours, de barres aujourd'hui, c'est risquer de monter au bûcher comme un hérétique.


Et qui demain ?

Les tours ont été remplacées par la maison individuelle et les petits collectifs de Robien.

Tout le monde veut sa maison à lui, quitte à s'endetter pendant trente ans.
Cela tombe bien, aujourd'hui, on est à l'abri des accidents de la vie (emploi, famille,...), l'augmentation prévisible du prix du pétrole ne va pas mettre en difficulté des familles au budget serré qui sont parties loin des villes pour pouvoir devenir propriétaires.
Quant à l'isolement croissant des personnes ...

Une bonne partie des logements qui se construisent aujourd'hui le sont à travers
le dispositif de Robien. Je parle de logements, mais il s'agit avant tout de produire de la défiscalisation. Il ne faut pas trop le critiquer car certains en profitent  bien ou, du moins, le croit (entreprises du BTP, promoteurs, défiscalisateurs, particuliers aisés, ...).
Et pourtant, on a vu dans certaines agglomérations des abbérations avec l'apparition de quartiers entiers de ces résidences, pas toujours bien desservies, pas toujours de bonne qualité (constructions, architecture, ...), pas toujours gérées localement (les propriétaires n'ont souvent jamais vu le bien qu'ils ont acheté, la gestion n'est pas toujours locale), etc.
Que se passera-t-il si nous devions connaître un krash immobilier ?

On peut craindre que certaines résidences et lotissements deviennent les getthos demain.
On promettait bien le bonheur aux premiers habitants des grands ensembles.


Heureusement, nous, ON sait !

Vision négative ? Peut-être. Vision prémonitoire ? Peut-être pas.
La vérité, c'est que, si nous sommes incapables de prédire l'avenir, cela ne doit cependant pas nous empêcher d'être attentifs. Plus tôt on affronte un problème, plus il est aisé de le résoudre.

Or qu'entend-t-on aujourd'hui ? Que met-on en oeuvre ?
Il ya des idées dans l'air du temps : densité sans contruire en hauteur, logement individuel, mixité sociale, mixité des fonctions, ... Difficile d'être contre.

Et pourtant.
Et pourtant, j'entends peu de voix dissonnantes et cela m'inquiète.
Et pourtant la réalité de nos actes est souvent bien éloignée des idées affichées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Pratiques
commenter cet article

commentaires

Benoît L. 26/12/2005 17:10

A plaisir Willy

Willy 26/12/2005 15:19

Salut l'ami!Tout d'abord, félicitation pour ton recrutement ;) Ok, on se connait pas, mais tant pis!Je tiens à te féliciter pour ton article! C'est clair que la SRU apparait aujourd'hui comme la Panacée! Pendant ce temps, les problèmes de mobilitéS (engendrées par les péri-urbanisations) et le nimbysme sont croissants...Bonne continuation! je garde un oeil sur ton blog

Articles Récents