Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:19

Du virtuel au réel, proximités personnelles

Ce week-end, j'ai profité de "monter à la capitale" pour LE Tournoi pour rencontrer deux personnes avec qui j'échange depuis un certain temps et les mettre elles-mêmes en contact, eux qui ne se connaissaient pas personnellement alors que je les citais tous les deux en novembre 2006 dans mon article : Vous avez dit "Grand Paris" ?

Le premier, souvent cité ici, est Jean-Paul Chapon, auteur depuis plus de 4 ans de l'excellent blog "Paris est sa banlieue" qui est aujourd'hui une référence sur le sujet du Grand Paris.
Citoyen militant, il a réussi à démocratiser un sujet complexe que certains voudraient limiter à quelques personnes "habilitées" (élus, professionnels) et réduire à certains faux débats en oubliant l'essentiel : que le "Grand Paris" est déjà une réalité (ou plutôt des réalités) que des millions de personnes vivent tous les jours.
Cela fait un peu plus que 4 ans que je le lis puisque j'ai connu son petit site qui a précédé son blog. Notre premier échange de mails date de cet article de novembre 2006.
Aujourd'hui, ce bogueur citoyen connaît parfois quelques découragements et frustrations. Est-ce que tout ceci a un sens ?
Personnellement, je n'en doute pas un instant qu'il poursuive sa chronique ou que son engagement prenne d'autres formes.

Je vous ai également parlé plusieurs fois de notre hôte, Alain Renk, qui nous a accueilli dans les locaux de l'agence Host basée à Montreuil, en plein "Grand Paris".
Notre premier contact a eu lieu en avril 2005, 4 ans donc également. Tombé sur mon blog, outre mes textes, le sous-titre de ce blog l'avait marqué : "Pas magicien, mais pas découragé non plus" m'écrivait-il justement à cette occasion en me demandant mon adresse pour m'offrir un exemplaire de son livre "Construire la ville complexe ?".
Il y a également eu le très juste article "Urbanisme fiction 2" ou celui "Vous avez dit fractal ?" sur le Grand Paris.
C'est qu'Alain est un explorateur, un architecte-urbaniste qui a décidé de consacrer une partie de son activité à la recherche à partir de la conviction que face à la complexité de la Ville, véritable organisme vivant, il faut explorer de nouvelles manières de faire.

Tant qu'à enrichir les points de vue, c'étaient joints à nous un étudiant en biologie, le neveu d'Alain et un cadre de la SNCF, mon ami JB.
Instant de partage beaucoup trop court qui aura, nul doute, des suites car on peut avoir beaucoup de proximités tout en étant un peu loin.  

De gauche à droite, JB, Jean-Paul, Alain et moi-même



Dormir dans le Grand Paris et travailler dans le Grand Toulouse

Et oui, c'est possible et pas si compliqué que ça :
- 3h30 prévu de "porte à porte", 4h dans la pratique du fait d'un retard d'avion

- un trajet "multimodal" de 8 trajets différents.

Comme quoi une commune périphérique dans le Grand Paris n'est pas si loin que ça d'une une commune périphérique dans le Grand Toulouse. Et ce sans passer par Paris mais en passant rapidement par Toulouse.
Certains font d'ailleurs très régulièrement ce type de trajet pour leur travail.
D'autres, qui restent pourtant dans leur "Grand Paris" ou leur "Grand Toulouse", passent cependant beaucoup de temps, matin et soir, pour relier leur domicile et leur travail.
Alors qu'est-ce qui est proche et qu'est-ce qui est lointain ?

05h25

Appartement de JB – Maisons-Alfort

 5 mn

Marche à pied

05h30 – 05h36

Gare de Maisons-Alfort

 19 mn

RER D (SNCF)

05h55 – 06h00

Gare de Juvisy

 15 mn

BUS 285 (RATP)

06h15 – 06h50

06h15 – 07h05

Aéroport Orly Sud

 69 mn

Avion (Easyjet)

08h05 – 08h15

08h14 – 08h35

Aéroport de Blagnac

 13 mn

Navette aéroport (Tisséo)

08h27 – 08h30

08h48 – 08h50

Station Compans-Cafarelli

 8 mn

Ligne B du métro (Tisséo)

08h38 – 08h40

08h58 – 09h10

Station 3 Cocus

 12 mn

Bus 61 (Tisséo)

08h52 – 08h52

09h22 – 09h22

Arrêt Mairie de Launaguet

 3 mn

Marche à pied

08h55

09h25

Mairie de Launaguet



Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Articles Récents