Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

1 mai 2005 7 01 /05 /mai /2005 00:00

Comme promis dans ma petite note sur l'évolution actuelle du budget de la politique de la ville, j'entame une petite série sur celle-ci.

BONUS
Copains de banlieue: l'histoire de la banlieue de 1905 à nos jours racontée aux enfants (petit jeu + dossier pédagogique)
http://copainsdebanlieue.plainecommune.fr/


La politique du logement de 1945 à 1975.

Avec les destructions de la 2ème Guerre mondiale et le développement économique des Trente Glorieuses (exode rural, rapatriés de l'Algérie, travailleurs immigrés), les pouvoirs publics doivent construire massivement.
Des barres et des tours sont bâties, selon des procédés de préfabrication, à la périphérie des villes où le terrain est disponible et bon marché.

En rouge sur un extrait du PLU de Bordeaux, les quartiers de HLM construits à cette époque construits à proximité des grandes zones d'activités en violet 


Si cette forme rappelle les Unités d'habitations de Le Corbusier dont je vous ai déjà parlées, il y a une grande différence: elles sont sous-équipées (services publics, commerces, loisirs, ...).
Ces habitations sont destinées à des ménages en pleine accession sociale qui y découvrent le confort moderne: chauffage central, salle de bains, ...
Les plus pauvres occupent des logements anciens et insalubres situés dans des quartiers dégradés dans les centre-villes.


Le tournant des années 70.

Les chocs pétroliers entraînent l'apparition d'un chômage de masse et la paupérisation des populations les plus fragiles: ouvriers peu qualifiés, populations immigrées.

 


Et alors que des aides d'accession à la propriété permettent aux classes moyennes de quitter ces quartiers, ils vont devenir le seul parc immobilier accessible aux plus modestes.

Ces cités HLM, qui cumulent les difficultés (fracture sociale ET spatiale), vont peu à peu attirer l'attention des pouvoirs publics.

 

A suivre...


PS: si vous avez des ressources intéressantes à ce sujet (photos, textes, ...), notamment sur le net, je suis preneur.
Je suis en particulier intéressé par tout document présentant ces cités HLM au début lorsqu'elles étaient encore synonymes de progrès.
J'ai déjà dit combien je me méfiais de cette tendance à  présenter les projets urbains, sur "papier glacé", sous leur meilleur jour. On peut se tromper, le monde change, bref, il faut rester humble. Des contre-études pessimistes devraient être obligatoires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Olivier Laloux 05/05/2005 11:57

"la ville franchisée" D.Mangin. 2004

A la lecture des différentes rubriques de ton blog je pense que cette lecture t'interessera fortement. Mangin travaille sur les formes urbaines et apportent une critique de l'urbanisme contemporain qui prend difficillement en compte l'avenir.

Benoît L. 04/05/2005 19:47

Merci beaucoup pour les références.

Laurent, tu es autorisé à repasser ;o)

Laurent A. 04/05/2005 19:37

Dernière source possible : le site de Michel Huet (puisque vous privilégiez le net), avocat spécialisé dans le droit de l'architecture et professeur de droit urbain à l'école d'architecture de Versailles, qui comporte de nombreux liens ... http://www.michel-huet.com/

Laurent A. 04/05/2005 19:33

Oui, premier passage ... et désolé pour le message typique du parisianisme de la profession :). Pour en finir avec votre thématique je vous signal également que "permis de construire", emission de France culture portant sur les choses de l'architecture et de l'urbanisme, avait il y a à peu pret un an fait une série d'emissions sur la modernité à ses début, et la manière dont elle a un temps été percue de manière positive, tant dans les progrés au niveau des logment que dans le ouvement général de l'immédiat aprés guerre, mais je ne peut vous en dire plus au niveau références.
Ce qui est certain c'est que de nombreux travux on portés sur l'analyse de la faillite des grands ensemble, notemment du fait de l'impossibilité pour les bailleurs sociaux de pouvoir gérer ce trou financier que représentai l'invention des "espaces verts", trop grands, et morphologiquement sans grande logique d'usage. Les bibliotheques d'ecole d'Architecture regorgent de mémoires refletant ces travaux.

Voili/voila

Benoît L. 04/05/2005 19:26

Merci Laurent,
Il y a effectivement plusieurs livres que je n'ai point lus. Mais j'en ai déjà beaucoup en stock... (je mettrai d'ailleurs une note sur celui que m'a envoyé un lecteur de ce blog ce soir ou demain)
En fait, je parlais de ressources sur Internet pour pouvoir, non seulement, enrichir mes articles, mais, surtout, les compléter.
Bonne pioche, par exemple, avec le caue 92 et son atelier multimedia.
Au plaisir

PS: je ne suis pas à Paris, mais à Bordeaux (premier passage?)

Articles Récents