Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

14 août 2006 1 14 /08 /août /2006 09:41

On a longtemps réduit l'étude de la mobilité à la gestion des flux de déplacements. Quand apparaissait un problème, il "suffisait" de construire de nouvelles infrastructures.
Pourtant, on prend conscience aujourd'hui, alors que les habitudes de déplacements changent énormément que la mobilité, c'est bien plus que cela.
C'est aussi de nouveaux rapports aux territoires, c'est également un ensemble de facteurs sociaux et indviduels qui déterminent nos modes de déplacements, c'est aussi la mobilité virtuelle, c'est encore la non-mobilité et bien d'autres choses.

C'est pourquoi le livre "La ville aux limites de la mobilité" est très intéressant. Ouvrage collectif, il rassemble un certain nombre de contributions de chercheurs issues d'un programme de recherche lancé par le PUCA.
Une série d'articles devrait suivre sur un certain nombre d'entre-elles.
Le premier concernera sûrement le très intéressant article d'Eric Le Breton : "Homo mobilis"

-----------------------------------------

Présentation de l'éditeur
Comment se réorganise la ville contemporaine à partir de la mobilité de ses habitants ? Cet ouvrage montre comment la mobilité est un processus ambivalent. D'un côté, elle peut être analysée comme un facteur de progrès économique et social, comme une expression des libertés individuelles. De l'autre, elle peut produire des externalités négatives du point de vue du développement urbain ou des inégalités sociales entre groupes sociaux. La mobilité ne conduit pas non plus mécaniquement à la mixité sociale que l'on pourrait attendre d'elle.
Ce livre participe d'un nouveau regard sur la mobilité qui intègre l'immigration, les raves, les transports publics, la diversité sociale, la jeunesse ou les encombrements urbains. Il renouvelle la problématique de la mobilité urbaine à partir de trois axes : les espaces-temps de la mobilité, les modes de vie et la question de l'automobile. Son développement se marque notamment à travers les décalages constatés entre les territoires de vie des habitants et les différentes échelles d'interventions des collectivités locales.
L'ensemble des enquêtes et des analyses présentées ici nous montrent ainsi que la mobilité est un des grands analyseurs des sociétés contemporaines en ce qu'elle représente un enjeu économique, social et symbolique. Changer la mobilité, c'est donc aussi changer la société et transformer la donne sociale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article

commentaires

Articles Récents