Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

25 juin 2005 6 25 /06 /juin /2005 00:00

"Réseaux", cette expression véhicules son lot d'images négatives: groupuscules, opacité, favoritisme, circuits de décision parallèles, ...
Mais un réseau peut aussi permettre la mobilisation de ressources tout en restant ouvert et transparent. Question de pratiques et de convictions.


Une société de réseaux.

Nous appartenons tous à une multitude de réseaux: famille, amis, travail, voisinage, loisirs, ...
Or, si ces réseaux se recoupaient largement il y a encore quelques années (un voisin pouvait être un collègue de travail et un partenaire de rugby), ils sont de plus en plus distincts.
Hier, en cas de besoin, le réseau était facilement mobilisable car les liens sociaux étaient peu nombreux et forts.
Aujourd'hui, ils sont plus nombreux, plus spécialisés, plus tenus.* On ne peut plus les utiliser de la même manière. L'interconnexion de cette multitude de réseaux et le développement technologique (déplacements, télécommunications, ...) nous offrent de nouvelles opportunités à conditions de réfléchir à nos pratiques.


Nos réseaux.

Potentiel

L'interconnexion des réseaux signifie que nous avons tous une relation indirecte avec tous les habitants de cette Terre. D'après vous, combien de personnes appartiennent aux réseaux des membres de vos réseaux?
A ce premier potentiel, s'ajoutent tous ceux que vous pourriez contacter directement. Or Internet, le réseau des réseau, réduit les frontières** (espaces, temps, ...). Un mail, un site internet, et n'importe qui devient une personne publique. Compétences, points de vues et énergies sont à portée de clics.


La relation de partage.

Alors, des réseaux tombés du ciel? Pas plus que les bouteille de coca, les Dieux ne sont pas tombés sur la tête!
Le potentiel est une chose, la réalité en est une autre. Un réseau s'entretient, se développe.

Le développement technologique nous aide, certes.
Le mail permet de garder le contact avec des amis aux quatre coins du monde (Canada, Venezuela, Italie, Nouvelle Zélande, ...) ou de France, comme de connaître l'avis d'un spécialiste de la politique de la ville sur un devoir (encore merci Antoine et les autres).
Le portable permet de rester joignable, même en cas de déménagement, comme de créer des rencontres imprévues ("Je passe près de votre bureau, peut-on se voir?" ou variante "Je suis dans le centre, tu m'offres l'apéro?").
Le développement des modes de déplacements permet de réduire les distances. Celles-ci ne sont d'ailleurs pas la variable essentielle, ce sont le temps et le coût. Sans Ryanair, j'aurais pu difficilement assister au mariage de mon ami Alessandro (Paris/Milan, A/R pour deux: 75€ TTC).

Néanmoins, ces moyens ne sont rien sans une véritable volonté de partage, et cela n'est pas nouveau.
Quelques unes de mes règles d'or:
- un contact est avant tout un être humain et à donc droit à mon respect
- pour recevoir, il faut donner
- ne pas faire de calculs d'apothicaire avec ce qui est donné et reçu. Une relation est alors plus saine. Il y a juste des degrés dans la relation de partage.


Contraintes.

Il convient néanmoins d'avoir à l'esprit quelques contraintes.
La première est d'arriver à gérer cette multitude de relations sans se perdre. Pour étendre ses réseaux, il faut donc un peu de méthode, beaucoup de disponibilité et surtout une vraie cohérence ainsi qu'une base de liens solides.
La seconde est qu'être une personne publique a aussi ces inconvénients. Or sur Internet, rien n'est vraiment secret. Vos écrits ne sont pas des bouteilles à la mer, ils ont leur GPS: les moteurs de recherches. Il faut donc bien réfléchir avant de s'exprimer, contrairement à ce que beaucoup croient: sur ce qu'on dit, où, comment on le signe, ... Réfléchissez donc à ce que vous voulez que Google montre ou pas (cherchez "Benoît Lanusse" et vous tomberez sur ce blog, ma vitrine).


Illustration: mon réseau transport

Les "vieux":
- un certain nombre de conducteurs de poids lourds connus de longue date
- JB, copain de promo, cadre à la sncf
- Christophe, copain de promo, qui suit les travaux du tramway pour une ville de l'agglomération de Bordeaux

Les petits nouveaux:
- Bruce, qui m'avait découvert par ce blog, avec qui nous avons échangé autour de son projet innovant de transport de marchandises en ville. Il vous en parlera sûrement bientôt.
- Matthieu, étudiant en DESS d'urbanisme, qui vient de créer son blog, et qui va partir au Québec travailler dans un organisme pour mettre en place l'équivalent des PDE (Plan de déplacements entreprises)
- Bertrand, chargé d'études sur le transport de marchandises à la SNCF. Une de ses amies (jeune sociologue à la recherche d'un emploi à qui j'ai donné quelques conseils sur l'utilisation de son blog) lui avait conseillé de découvrir mon blog.
- liste non exhaustive car j'imagine qu'un certain nombre de mes mystérieux lecteurs sont aussi intéressés par cette problématique.

J'ai bien sûr envoyé les coordonnées de Bertrand et Matthieu à Bruce.

Le hasard fait qu'il se pourrait que je travaille sur cette problématique prochainement (mais j'aurais pu l'illustrer aussi avec les différents contacts locaux ou nationaux sur la politique de la ville connus à l'occasion de mon travail pour le CANM).
"Il se pourrait" car j'ai eu un échange très intéressant avec le gérant d'un cabinet d'urbanisme qui a apprécié mon travail ici et me propose une vraie collaboration (c'est aussi ça l'effet blog).


Pour des projets partagés: la médiation de réseaux.

------------------------

* J'avais lu une analyse intéressante sur les réseaux dans la société communautaire, dans la société industrielle et la notre dans le livre "Les nouveaux principes de l'urbanisme" de François Asher (faudra un jour que je le finisse...).
** Internet offre des accès seulement ceux qui y ont accès, or malheureusement ce n'est pas le cas pour une frange de la population, il y a là une inquiétante nouvelle frontière.

A suivre donc.
Pour bien commencer la journée, je vous met en ligne la mise en musique par Joan Manuel Serrat  d'un poème d'Antonio Machado dont je vous ai déjà parlé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Pratiques
commenter cet article

commentaires

Benoît Lanusse 18/05/2005 17:45

Comme c'est un sujet qui me tient à coeur, l'accouchement est un peu difficle.
En plus, mon attention a été détournée ces derniers jours.
Notamment par la réalisation de plans pour la rénovation de la maison que des amis viennent d'acheter.
J'essayerai de finir mon article demain
(message du 17/05)

Gérald-Alexandre Roffat 18/05/2005 17:42

Je serais patient en attendant la suite car ça m'intéresse. Bon courage ;-)(message du 14/05)

Articles Récents