Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

27 juin 2005 1 27 /06 /juin /2005 00:00

Je ne suis devenu un urbain qu'en 2001.
4 ans pourtant que j'étais étudiant à Toulouse sans être Toulousain.
4 mois à Valence en Espagne et, depuis, je suis toujours un peu Valencien.


La différence?

A Toulouse, mes lieux de vie étaient des points reliés essentiellement par des trajets en voiture: école, résidence de l'école, appartement avec amis, soirées étudiantes, quelques autres lieux par-ci par-là (place Saint-Pierre, le comptoir de Kiki et Stéph', la table de Patou et Jean-Luc, ...).
Des lieux liés à des moments de ma vie, mais peu liés entre eux.


Valence fut très différent.
D'abord car, comme tout étudiant Erasmus, j'ai profité de mon séjour à fond, à fond, à fond. Epoque très intense de ma vie donc.
Mais cela ne suffit pas à expliquer cette différence. Cela vient à mon avis du fait que j'ai vécu dans la rue. Comme je n'utilisais pas ma voiture, que mes colocataires n'étaient pas mes plus proches amis et qu'il en était de même pour ceux que je fréquentais, j'étais tout le temps dehors. A l'instar des bars, des bodegas, des discothèques ou des terrains de rugby, les rues, les places, qui les reliaient, étaient aussi des lieux de vie.
C'est cette cohérence entre ce moment de ma vie et ce lieu, Valence, qui est à l'origine de cette différence de perception entre ces deux villes.

Mon retour dans la ville rose va me donner de la (re)découvrir et, peut-être, de devenir un peu Toulousain.

 BONUS VIDEO

Peu après mon retour est sorti le film "L'auberge espagnole" de Cédric Klapish.
Dans ce film, j'y ai retrouvé, comme de nombreux autres, un peu de ma vie d'Erasmus.

Or il y a un passage très intéressant dans lequel le héros incarné par Romain Duris parle de ce rapport à nos lieux de vie. Se mêlent alors images de son arrivée à Barcelone et de moments de sa vie après celle-ci.


PS: la suite de ce film, "Les poupées russes" sort le 15 juin prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Stéphanie 06/06/2005 09:09

j'adore ce film, justement entre autre pour la façon dont il explique son arapport à Barcelone qui évoluera au fil du temps...
Je vais voir Les poupées russes vendredi spir, on verra bien :-)

Articles Récents