Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

29 décembre 2004 3 29 /12 /décembre /2004 00:00

Et pan! Moi qui affirmait qu'il fallait faire oeuvre de pédagogie, je me suis fait rapidement rappeler à l'ordre. Je n'ai, en effet, pas commencé par ce qui aurait dû être le commencement: la définition de l'urbanisme.

Mais avant cela, voici une rapide et incomplète histoire de l'urbanisme en guise d'introduction. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, je vous conseille la lecture de l' "Histoire de la ville" de Benevolo.

 

Avant la révolution industrielle.

Pendant longtemps, les villes n'ont pas été considérées comme des agglomérations d'hommes, mais comme des cités. Ce qui prévalait donc était les institutions, les équipements et les voies de communications.

Les Romains organisaient leurs villes géométriquement en fonction de deux voies principales perpendiculaires dont on retrouve encore les traces encore dans les plans de nombreuses villes. Par exemple, à Bordeaux, la rue Sainte-Catherine (près de 3 km, en rouge sur le plan) était l'une d'elles et le tracé de la plupart des rues qui la coupe perpendiculairement datent certainement de cette époque.

 

Dans pratiquement toutes les anciennes villes fortifiées, on distingue encore également le tracé des anciennes fortifications qui ont généralement été remplacées par des boulevards. Je vous laisse deviner où se trouvaient les remparts de Bordeaux sur ce plan (à ne pas confondre avec la rocade beaucoup plus récente).

(Vous comprendrez pourquoi on surnomme Bordeaux le port de la Lune)

 

Vous aurez compris que le temps est un paramètre essentiel pour comprendre et penser l'aménagement des villes. Ce qui a été fait hier, ce qui est fait aujourd'hui, petits ou grands projets, tous ont une répercution, minimes ou très importantes, pendant des années, voire des siècles. Leur ampleur n'est d'ailleurs pas forcément proportionnelle à l'effet immédiat qu'entraîne un aménagement.

 

La Révolution industrielle.

(Je saute un peu, même si les apports du Moyen-Age, de la Renaissance ou de la période classique sont aussi intéressants)

Avec l'ère industrielle du XIXe siècle, les villes ont connu une croissance fulgurante (de 1850 à 1970, la population de Paris double, celle de Bordeaux passe de 91 000 en 1801 à 258 000 en 1938).

Pour faire face à celle-ci, vont apparaître de nouvelles formes de plannification et d'interventions. Avec le triomphe de la "Raison" issue du Siècle des Lumières, l'objectif est d'adapter la ville à la Révolution industrielle: nouvelles voies, nouveaux modes de déplacements et de transports (train, métro, voitures), nouveaux réseaux (eau, électricité), préoccupations hygiénistes (comment éliminer les quartiers insalubres), ...

Deux exemples célèbres:

Cerdá à Barcelone

1859

(en bas à gauche, la vielle ville découpée par de nouvelles voies, et notamment les fameuses Ramblas, toute le reste est l'extension de la ville prévue et réalisée petit à petit)

Pour plus de renseignements: Ici et ici

 

Haussmann à Paris

1853 - 1870

(nouvelles voies en gras, nouveaux quartiers en hachures et bois de Boulogne et de Vincennes aménagés à cette époque en vert)

Pour plus de renseignements: Ici et ici

 

A suivre

Urbaniste à Bordeaux? Urbaniste à Bordeaux? Urbaniste à Bordeaux?

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Bonjour, 16/08/2005 13:14

Bonjour Baptiste,

Je suis dans l'incapacité de te répondre.
Cherche "plan voisin" avec google, c'est comme cela que je l'avais trouvé.

Sympa ton site sur la rue Visconti.
Bonne continuation.

Baptiste 15/08/2005 11:12

Bonjour,

C'est très interessant, merci. Je recherche des cartes claires des projets de Haussmann pour comprendre le tracé envisagé de la rue de Rennes jusqu'à la Seine à Paris. Sauriez-vous me dire où vous avez trouvé le votre ?
Merci.

Stéphanie 01/01/2005 15:15

merci pour cet exposé très clair !
Bonne année Benoît.

Articles Récents