Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 13:25

Où vit-on le mieux dans le Grand Toulouse ?

La Dépêche du Midi publie ces prochains jours (jusqu'au 26 janvier) une grande enquête sur 98 communes de l'aire urbaine toulousaine.

L'analyse a porté, à travers 93 critères, sur huit grands thèmes :
- potentiel et développement économique,
- transports et circulation,
-
environnement,
- sécurité,
- social,
- animations et loisirs (sports, culture, associations…),
- qualité de vie,
- coût de la vie.

Ce n'est pas la première fois que l'on aura droit à une telle enquête qui estime pouvoir évaluer à partir de critères strictement objectifs la qualité de vie d'une commune.
Si l'on ne peut nier que ce type d'étude peut fournir un éclairage intéressant, on ne peut pas, pour moi, l'estimer comme suffisant.
D'une part car il m'apparaît un peu paradoxal d'évaluer une qualité sans étude qualitative, la quantité n'étant pas, jusqu'à preuve du contraire, synonyme de qualité. Les usages ont, par exemple, à infrastructures égales, une influence non négligeable. Et puis, ce n'est pas parce que des infrastructures apportent une bonne réponse aux besoins de la majorité qu'ils ne posent pas des problèmes à certains (par exemple, des trottoirs accidentés peuvent représenter de vrais obstacles pour des personnes âgées, ce que ne perçoit pas une personne valide -> Mobilité et perceptions).
D'autre part car il y a une part d'irrationnel dans notre perception de nos lieux de vie. J'ai déjà évoqué la question à travers le rapport entre nos moments de vies et nos lieux de vie (sujet aussi d'une étude de sociologie dont je vous ai également parlé), de l'influence de notre humeur du moment. Boris à travers sa thèse sur le marketing de la ville introduit la notion de "personnalité" de la ville.

Et toi, Christine, que penses-tu de ce travail d'observation ? Est-ce que ces questions rebondissent sur tes réflexions sur l'observation systémique des territoires ?
Et vous qu'en pensez-vous ?

Nul doute que nous aurons l'occasion d'en reparler avec Boris.
Je pense que le sujet de notre prochain apéro-débat (ouvert bien sûr à tous) est tout trouvé. Peut-être que nous irons un peu plus loin d'ailleurs. Qu'en penses-tu Boris ?


22 000 logements vacants sur Toulouse

C'est le sujet d'un autre article de la Dépêche aujourd'hui.
Ces 22 000 logements vacants représenteraient 10 % des logements existants sur Toulouse, soit une proportion bien plus importante que dans la banlieue ou le périurbain (respectivement 4 et 6%).
Il y aurait beaucoup à dire, mais une prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Villes et projets
commenter cet article

commentaires

Benoît L. 16/01/2007 13:59

Anarchange > Désolé, je n'ai pas le temps, pour l'instant, d'approfondir le sujet.Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il y a deux sortes de logements vacants. La première est le stock tournant à cause des fins de location ou des ventes. Elle est irréductible. La deuxième, c'est des logements qui pourraient être mis sur le marché. Plusieurs raisons, en vrac : peur des impayés, problèmes de succesion, insalubrité, spéculation, etc.AA > Je sais bien que ce sont des notions pas faciles à aborder. La Dépêche me semble faire son boulot et nous fournit d'ailleurs d'intéressantes informations auxquelles nous n'avons pas facilement accès à travers cette "photographie" de l'agglomération toulousaine.Néanmoins, cela reste une "photographie" imparfaite et il me semble du devoir des professionnels de l'expliquer pour cadrer les débats à l'approche d'une période électorale importante.

ArchiAddict 15/01/2007 12:41

Perception, appropriation de l'espace ... à la décharge de la Dépêche (quoique ... pas besoin de la décharger ;-) c'est un peu trop ardu pour elle à, ne fusse, qu'à aborder !
Bonne Année Benoit. Et merci pour les liens dans ce billet : ils me permettent de me rendre compte que j'ai quelques trains à rattraper !!

anarchange 13/01/2007 16:57

22 000 logements vacants??? Ouah, dur à avaler pour un étudiatn qui a connu la galère pour se loger ici à Toulouse.J'attends tes réflexions sur le sujet. Merci à toi d'être passé sur mon blog.

boris maynadier 13/01/2007 16:39

Arghh! J'en ai raté, de ces numéros ! J'achète la suite, mais si tu peux les avoir aussi, c'est pas mal...

Benoît L. 12/01/2007 18:18

Boris > Est-ce que tu comptes compiler ces articles quotidients jusqu'au 26 pour ta thèse ou dois-je me le faire moi-même ?Bon, en tout cas, faut que je pense à acheter la dépêche demain pour voir à quoi ça ressemble.On avise la semaine prochaine pour voir ce que l'on peut faire.Christine > C'est vraiment dommage que l'on ne fasse pas (encore) nos apéro-débats avec visio conférence, ton point de vue aurait été intéressant ;o)Mais il devrait y avoir des suites sur ce blog ou celui de Boris.

Articles Récents