Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 12:42

(MAJ 1 : 15/03/07)

Une problématique majeure de demain

"Ces conseils donnés à l'urbaniste peuvent l'aider à s'orienter dans la complexité des situations urbaines. Il doit tout d'abord se mettre dans une situation de connaissance de ce qui bouge, car tout change toujours (c'est la seule loi qui ne change pas). C'est donc dans le changement, de ce qui vient d'avant vers ce qui sera après, qu'il doit inscrire sa réflexion et son action. Cela ne signifie pas qu'il doive faire la ville de l'an 2050 mais qu'il doit considérer que son action prend place dans des flux qui à moment peuvent être « dominants » et à d'autres « dominés » et que chaque situation n'est que provisoire ; son projet doit donc être « dynamique »."

Cette réflexion de Serge Renaudie me semble particulièrement appropriée à la question de la prise en compte de la vieillesse dans nos territoires.
En 2030, la France pourrait compter 20 millions de personnes de plus de 60 ans, pour 32 millions de 20-59 ans et 15 millions de moins de 20 ans.
Difficile aujourd'hui d'imaginer tout ce que ce bouleversement annoncé va modifier dans nos pratiques, dans nos villes et dans nos vies.


Quelques éléments en vrac

Nos villes ne changent pas en quelques années, notamment en termes d'infrastructures et d'équipements. Nous avons donc besoin d'anticiper, notamment en évitant tout aménagement dont l'adaptation sera forcément coûteuse. Un exemple tout bête, les passages "bateaux" sur les trottoirs pour permettre le passage des véhicules. Ils sont déjà des obstacles aujourd'hui pour les personnes à mobilité réduite, ils seront sûrement demain proscrits et d'innombrables rues réaménagées.

Les infrastructures et les équipements sont certes des éléments importants dans la prise en compte du viellissement de la population, mais, finalement, accessoires tant la question centrale me semble d'abord sociétale (voir aussi "L'usage, l'urbanisme des habitants") : quelle place pour les personnes âgées ? Représenteront-ils seulement des problèmes ou saurons-nous aussi voir en eux des opportunités ?

Et puis, ce sujet nous interroge en nous le professionnel, le citoyen, mais aussi l'intime. Que ferons-nous, enfants, de nos vieux ? Que feront de nous, vieux, nos enfants ? 2030, 2050, cela paraît loin tout ça, mais il ne faut pas oublier qu'à cette époque les vieux, ce sera nous et, les jeunes, nos enfants et petits-enfants.

A l'heure de l'éclatement des familles et des systèmes de solidarités traditionnels, de l'éloignement géographique, de l'individualisme, quel modèle de société ?


Le dernier âge

C'est le titre d'
un remarquable éditorial de Thierry Paquot dans un numéro de la revue Urbanisme datant de mars 2000 consacré à la question du vieillissement.
L'ensemble des articles.



Viellir en ville, une journée de réflexion

Le PUCA organise jeudi 14 mars une journée de réflexion à Toulouse sur ce thème.

"La rencontre « Vieillir en ville » présentera en trois tables rondes des expériences toulousaines ou régionales sur le thème du vieillissement et de l?habitat : la première portera sur la demande en logement des personnes âgées, et sur les politiques de l?habitat permettant d?y répondre. La seconde questionnera les manières dont les collectivités territoriales peuvent être amenées à appréhender les personnes âgées comme des ressources pour le développement local. Enfin, c?est autour de la question du droit de cité aux personnes âgées et de leur visibilité dans l?espace public que chercheurs et acteurs débattront à partir d?expériences françaises et d?une mise en perspective avec des exemples étrangers."
Le programme complet.


Rapide compte-rendu

Les débats de cette journée étaient vraiement passionnants.
Si j'y ai retrouvé certaines idées que j'avais précédemment, et notamment celle qu'il s'agit d'abord d'une question sociétale avant d'être d'être technique ou réglementaire, mais bien sûr cela allait beaucoup plus loin.
Il va me falloir un peu de temps et de travail pour digérer tout ça.

Les actes seront "prochainement" publiés par le PUCA.


Première table ronde : Quelles politiques de l?habitat pour les personnes âgées ?

L?accroissement de la longévité pour un plus grand nombre de personnes peut faire supposer pour l?avenir une demande en logement importante de la part de personnes âgées. Dans quelle mesure cette demande sera-t-elle spécifique, et quels seront les principaux traits de cette demande ? Au-delà du fait de devenir plus vieux, peuton prévoir des phénomènes de génération ? Peut-on caractériser différentes catégories de personnes âgées en fonction des espaces d?habiter, des états de santé, des appartenances sociales, afin de prévoir des types de demande en logement, cadre de vie, politiques d?intégration ?


Table ronde n° 2 : les personnes âgées comme ressources du développement local

La présence d?une population vieillissante toujours plus importante doit-elle être assimilée à un signe de déshérence des territoires ? Sans doute est-il temps de revenir sur cette idée reçue et d?envisager les personnes âgées comme contribuant également au développement local. Non seulement leur présence favorise la diversification des activités de services, mais aussi, on aurait tort de croire que leur implication dans la vie économique et sociale s?interrompt avec la retraite. Nous verrons, à l?occasion de cette table ronde, de quelles manières les collectivités territoriales peuvent être amenées à appréhender les personnes âgées comme des ressources territoriales.


Table ronde n°3 : Droit de cité des personnes âgées

Si les politiques de la vieillesse et de l?habitat à l?égard des personnes dites âgées se sont orientées essentiellement vers la prise en compte de leurs incapacités, il apparaît de plus en plus aujourd?hui que la diversité et la qualité du vieillissement des personnes appellent les pouvoirs politiques, locaux en particulier à s?intéresser à d?autres définitions des citoyens âgés. Le projet de cette table ronde est de montrer en quoi les « vieux » et leur « parole » sont visibles ou invisibles dans l?espace public et quelles devraient être les conditions favorables à cette visibilité.


Pour aller plus loin

Vieillissement de population et logement

En 2004, le PUCA avait organisé un séminaire sur la question.
Vous trouverez ses actes à la documentation française et deux articles ici et .


Vieillissement, activités et territoires à l'horizon 2030

Ce rapport prospectif étudie les conséquences de l'évolution démographique sur les activités dans les territoires d’ici vingt ans.

En 2004, le PUCA avait organisé un séminaire sur la question. Vous trouverez à la documentation française et deux articles et .


L'intégration des personnes âgées dans la vie sociale de la ville

Mémoire de DESS de Dominique Kern.
Conclusions p 119 et 120 du pdf.


Des bancs pour les "vieux"

Tandis que les bancs publics ont tendance à disparaître de quelques villes françaises, une ville suisse a choisi d'installer des bancs adaptés, tous les 50/100 m sur certains itinéraires pour permettre aux personnes âgées de sortir de chez elles.
Une autre culture.
C'est ce que j'appelle "l'urbanisme des petits gestes" (j'y reviendrai).


Le pays qui chouchoute ses seniors pour qu'ils travaillent plus longtemps

En France, seuls 38 % des 55-64 ans ont un emploi quand ils sont 55 % en Finlande, nous apprend un article du Figaro.
 
blanc

En 2004, le PUCA avait organisé un séminaire sur la question. Vous trouverez à la documentation française et deux articles et .

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Benoît L. 29/09/2009 20:27


Bonjour,

Je ne suis absolument pas un spécialiste de cette question.
En tant qu'urbaniste, c'est un sujet qui m'intéresse... comme tant d'autres.
Si je peux vous aider, je le ferai avec plaisir, mais je ne suis pas certain de répondre à vos attentes.
En tout cas, mon mail se trouve plus haut.

Au plaisir,


Pétronille Davister 24/09/2009 23:00



Bonjour
Phanie


Je fais
mon mémoire de 2eme Master en Architecture (a l’Institut Supérieur d’architecture Lambert Lombard (Liège Belgique) : « Pour une société de tous les âges ».  Mémoire qui va consister a analyser le rapport de la population âgée avec la ville.  Je me permets de laisser
un commentaire car votre mémoire m’intéresse et j aimerai pouvoir prendre contact avec vous afin de pouvoir compléter au mieux mon sujet.


Bien à
vous



Benoît L. 16/04/2007 19:16

Si tu souhaites partager ici ton futur mémoire, je le publierai avec plaisir, Phanie.
Ce n'est pas encore "top tendance" car on n'a pas l'habitude d'anticiper. Mais sûr que cela le deviendra.
Au plaisir,

Phanie 16/04/2007 18:46

Je fais justement mon mémoire de Master 1 "amanégement du territoire et urbanisme "  (A Bordeaux) sur ce sujet!!
je vois qu'il est top tendance!!!

ArchiAddict 16/03/2007 14:52

Un sujet qui ne suscite pas l'enthousiasme ;-) ! Probablement parceque l'on sera tous concernés un jour ou l'autre et on espère toujours que ce sera le plus tard possible !! Pourtant c'est bien un sujet central dans nos sociétés, il semble que les Japonais s'en préoccupent davantage, il y avait un article dans le monde récemment : c'est toute une société vivant plus au ralenti qui se prépare ...

Articles Récents