Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

28 septembre 2005 3 28 /09 /septembre /2005 00:00

Densification, le mot qui fait peur.

Depuis la loi SRU, la densification du tissu urbain existant est privilégiée à l'étalement dans les nouveaux outils de plannification urbaine (SCOT, PLU).

On pense systématiquement à l'image des barres de béton, mais il existe aujourd'hui des formes urbaines permettant d'allier densité et intimité. Je vous en ai montré un exemple.
On a aussi généralement l'impression que notre environnement est déjà très dense et que toute nouvelle construction aurait un impact négatif sur la qualité de vie. Mais qu'en est-il réellement ?

Alors que Toulouse s'est engagée dans l'élaboration d'un Agenda 21, il m'a semblé intéressant de comparer la densité des 15 principales aires urbaines françaises.


Les différentes parties des aires urbaines.

Une aire urbaine se compose d'une ville centre, d'une première couronne correspondant au reste de l'agglomération et d'une seconde couronne qui représente les communes qui entoure l'agglomération centrale.
Voici un petit schéma.

Les tailles des villes, des agglomérations et des aires urbaines dépendent fortement du contexte local.
Pour Toulouse, selon la définition de l'INSEE, l'agglomération représente 72 communes et l'aire urbaine 342.


Densité : les chiffres.

Classement des aires urbaines en fonction de leur densité.




Densité (hab./km²)
Aire urbaine Population (1999)

Aire urbaine

Ville centre

1ère couronne

2ème couronne

1 Lille (partie française) 1 143 125

1 173

5 365

1 920

271

2 Douai-Lens 552 694

808

2 535

1 008

174

3 Paris 11 174 743

770

20 164

2 873

130

4 Marseille-Aix-en-Provence 1 516 340

536

3 318

526

108

5 Lyon 1 648 216

499

9 305

997

127

6 Toulon 564 823

487

3 750

536

101

7 Strasbourg (partie française) 612 104

453

3 375

1 132

164

8 Nice 933 080

411

4 766

841

29

9 Grenoble 514 559

328

8 457

867

77

10 Rouen 518 316

328

4 986

1 150

98

11 Nantes 711 120

317

4 146

669

94

12 Toulouse 964 797

240

3 300

537

64

13 Bordeaux 925 253

239

4 363

534

61

14 Metz 429 588

234

2 951

620

73

15 Nancy 410 508

225

6 902

761

52

5ème aire urbaine de France, Toulouse est 12ème en terme de densité.
Cette faible densité se retrouve pour chacune de ses composantes : 13ème pour la ville centre, 12éme pour la 1ère couronne ainsi que pour la 2ème.

Alors que l'aire urbaine toulousaine connaît une croissance importante de sa population, il faut aujourd'hui savoir comment on accueille cet afflux : on continue à s'étaler ou l'on choisit la voie de la raison en densifiant chaque partie de l'aire urbaine ?
N'y a-t-il pas des exemples alliant une densité plus importante et une grande qualité de vie ?

Et vous, vous en pensez quoi de la densité de votre ville ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

gildas 10/01/2006 15:09

je fais un leger commentaire de l article de Estebe sur mon blog
avis aux amateurs
prochainement, un article sur cette tripartition de l'espce : relegation, gentrification et periurbanisation
 

Clement 22/11/2005 19:36

Je viens de lire un article trés interressant sur ce thème dont je vous fais part.
C'est un article de philippe Estèbe, Quel avenir pour les périphéries urbaines ?
Dans la Revue Esprit, mars-avril 2004, La ville à 3 vitesses : gentrification, relégation, périurbanisation.

Benoît Lanusse 22/11/2005 20:21

Effectivement, ce numéro de la revue Esprit semble intéressant.
Pour ceux que cela intéresse, voici son sommaire : http://www.esprit.presse.fr/recherche/detail.cfm?id_numero=179

Rémy 30/09/2005 23:06

Petit HS concernant le coût des déplacements.
J'étais en Finlande jusqu'à ce WE et j'y repart lundi matin. Il y a une chose que l'on devrait prendre pour exemple : La boite dans laquelle je suis en formation paie à tous ses employés désireux d'en profiter le bus qui les emmènera de chez eux (enfin, de l'arrêt le plus proche...) jusqu'au boulot. Il suffit de s'inscrire. Le réseau de transport en commun national est très développé là-bas, ce qui facilite la chose...

philou 29/09/2005 13:15

pour ma ville bordeaux ; je trouve que la densité est optimum (vue le type d'habitat :echoppes + immeuble ancien )
par ailleurs depuis le tramway ;la circulation est meilleure au centre mais très encombrée à la périphérie.donc revoir les plans de circulations , notamment la rocade .

clement 29/09/2005 12:49

La densification est un problème interressant actuellement.
D'une part les aires urbaines attirent de plus en plus de personnes et d'autre part les centres villes voient leurs populations partir pour plus d'espace et de verdure.
La est le problème, jusqu'ou la densification des couronnes peri-urbaines peut-elle aller tout en gardant les interets qu'elles offrent aujourd'hui (comme la réserve d'espace de loisir pour les citadins, des poumons verts autour de centres villes polluants, etc..)
De plus (tu as raison benoit), il faut y rajouter les problématiques financieres tant du point de vue des municipalités que des particuliers qui s'installent.

Articles Récents