Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 11:37

Une idée "révolutionnaire"

 

"Ce qui serait extraordinaire serait d'améliorer l'ordinaire" indiquait le groupe Descartes dans la consultation sur le Grand Paris.

 

En voici une déclinaison "révolutionnaire" puisqu'il s'agit de faire appel au bon sens pour favoriser et organiser la densification du tissu pavillonaire plutôt que d'urbaniser toujours plus de terrains agricoles oun aturels.

Cela peut paraître une idée simple et, pourtant, s'il existe déjà, ce phénomène est aujourd'hui limité, en quantité comme en qualité, du fait de réglements de documents d'urbanisme (PLU, POS, carte communale) d'une grande pauvreté.

 

Le projet BIMBY a pour objectif que, loin des grands discours creux sur le développement durable, c'est ni plus ni moins qu'une "nouvelle fillière de la production de la ville" qu'il est possible de créer à court terme.

"Révolutionnaire", on vous a dit.

 

 

Vous avez dit BIMBY ?

 

NIMBY (Not in my backyard) est un acronyme relativement connu et symbolise de manière péjorative l'opposition à la réalisation de certains prochains, d'intérêt général ou pas, dans son environnement.

 

"Le projet de recherche BIMBY ("Build in My Back Yard") vise à la définition, à court terme, d'une nouvelle filière de production de la ville, qui soit capable d'intervenir là où les filières "classiques" sont incapables d'intervenir : au sein des tissus pavillonnaires existants.
L'hypothèse centrale du projet BIMBY est la suivante : c'est la capacité des acteurs de l'urbain (habitants, techniciens, élus) à mobiliser le foncier des tissus pavillonnaires existants qui permettra de financer le renouvellement et la densification progressive de ces quartiers. On observe en effet que dans de nombreux cas, l'intérêt des individus (notamment à diviser un terrain pour mieux valoriser son bien sur le marché immobilier) peut aller dans le sens des intérêts de la collectivité (à proposer une offre diversifiée de logements individuels sur son territoire sans engendrer d'étalement urbain)."
C'est encore plus simple en image :

 
BIMBY - Tremblay - principes 1
La diversités des parcelles et des projets permettrait en outre des constructions plus variées contrairement aux "produits" plus standardisés des lotisseurs et des promoteurs : maisons familliales, maisons en location privée ou sociale, maisons pour décohabitants, maisons pour personnes âgées ou locaux pour des activités.
L'exemple de Tremblay-sur-Mauldre

 

Cette commune d'environ 1 000 habitants et 300 logements est en train de préparer son PLU et envisage la création de 70 logements en 10 ans.

Sur quel modèle ?

 

En reprenant le modèle de développement des dernières décennies, il faudrait environ urbaniser 8,4 ha avec de nouveaux lotissements.

 

BIMBY - Tremblay - évolution lotissement

 

Pour consommer moins d'espace comme l'impose aujourd'hui la réglementation, la solution de facilité serait de réaliser une opération d'ensemble beaucoup plus dense que le tissu existant.

 

BIMBY - Tremblay - évolution écoquartier


La commune a souhaité expérimenter la démarche BIMBY.


Pendant deux week-ends, un architecte formé a reçu tous les propriétaires qui le souhaient pour étudier avec eux la mutation éventuelle de leur parcelle.

Les élus avaient cependant été clairs en précisant que la futur PLU ne rendrait pas forcément possibles tous les projets.

 

Les résultats ont dépassé les espérances puisque au terme de rendez-vous avec 60 foyers, ce sont 79 logements potentiels qui sont apparus.


Et si tous ne se réaliseront pas forcément, d'autres propriétaires pourraient envisager l'évolution de leur terrain.

 

Plus de détails :

- la synthèse de l'expérimentation

- une présentation globale de la démarche

 


 

BIMBY - Tremblay - projet habitant

 

Cette expérimentation aura démontré qu'aucune ouverture à l'urbanisation de nouveau secteur n'était nécessaire pour réaliser la création de nouveaux logements et qu'un autre modèle développement pouvait exister.

 

BIMBY - Tremblay - évolution BIMBY



Un colloque pour faire le point et échanger

Les 17 et 18 septembre, à l'Ecole d'Architecture de Paris Belleville, se tiendra le grand colloque du projet de recherche Bimby avec  :

- conférences en séance plénière,

- ateliers thématiques (nouveaux métiers, stratégies et formes urbaines, gouvernance et démocratie, l'habitant maître d'ouvrage et les règles du PLU ...) 

- animations, stands d'exposition

- scènes libres

Ce colloque a vocation à présenter aux élus, aux professionnels ainsi qu'aux étudiants qui le souhaitent cette nouvelle filière de production de la ville durable, axée sur le renouvellement des tissus pavillonnaires existants.

 
Vous y découvrirez :

- comment les intérêts des particuliers peuvent aller dans le sens des intérêts de la collectivité.

- comment produire de la maison individuelle avec ZÉRO étalement urbain.

- comment fabriquer un urbanisme sur mesure, sans maîtrise foncière et à moindre coût.  

 

Téléchargez le programme prévisionnel ici

 
Pour ma part, j'y serai et j'espère que nous aurons l'occasion d'être quelques uns, notamment venant de Midi-Pyrénées, pour diffuser cette idée de bon sens si "révolutionnaire".

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Pratiques
commenter cet article

commentaires

Articles Récents