Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 08:57

"Education populaire", quel drôle de nom.

 

Voici bien un terme qui doit paraître bien abscons au plus grand nombre. Il fleure bon le "Front populaire", le christianisme social, mai 68, bref de vieux trucs.

Mais qu'est-ce donc ?

 

L'éducation populaire est un vaste courant de pensée qui vise à permettre à chacun de s'éduquer tout au long de sa vie, hors des systèmes traditionnels d'enseignement (ce n'est pas "l'Education Nationale"), afin de permettre à chacun de s'épanouir dans sa vie et de trouver sa place dans la société.

Elle ne se limite pas à des connaissances académiques, mais est conçue comme l'occasion de développer les capacités de chacun à vivre ensemble, à confronter ses idées, à partager une vie de groupe, à s'exprimer en public, à écouter, etc.

Bref, vous l'aurez compris, c'est relativement "dangereux" et "subversif", surtout quand cela vise à permettre à chacun de participer au débat public.

 

Et ceci fait clairement partie de mes références (je dois beaucoup, directement et indirectement, à l'Education populaire), de mes convictions et de mes objectifs quand j'écris "Vulgarisation et médiation, un enjeu pour débattre et agir" et que je me lance dans mon projet de livre ("Pourquoi ce livre ?").


 

"L'éducation populaire, monsieur, ils n'en ont pas voulu !"

 

Ce constat est celui de mademoiselle Christiane Faure, une haute fonctionnaire, instigratrice de politiques culturelles de l'Education populaire après la deuxième guerre mondiale.

Ce constat est le point de départ d'une superbe "conférence gesticulée" de Franck Lepage, de la scop "Le Pavé".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Articles Récents