Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 14:00

Sous la direction scientifique d'Eric Le Breton (Bouger pour s'en sortir, conférence), l'Institut de la Ville en Mouvement continue son travail sur les rapports entre mobilités et précarité.

Une petite vidéo intéressante montrant un cas pratique des difficultés que peuvent rencontrer certains pour se déplacer alors que cela peut apparaître si facile pour d'autres.

 

 

 

Présentation du programme "La ville lisible"

 

La ville lisible : les codes de l’accessibilité

La complexité des trajets et des outils d’appropriation des espaces qui les permettent implique que les individus combinent des représentations et des déplacements dans des territoires extrêmement différents les uns des autres sur tous les plans : les rythmes, les agencements, les architectures, les règles de fonctionnement, les paysages… Le projet comprend un ensemble de travaux abordant « la ville lisible » en termes d’apprentissage de la ville et de la mobilité, de dispositifs d’aide à la lecture de la ville, mais aussi de design urbain et de paysage.

 

La ville lisible par tous
Un français sur cinq est contraint dans ses déplacements quotidiens vers l’emploi et la formation, la santé et l’ensemble des ressources urbaines. Cette limitation des déplacements éclaire le chômage, voire la précarité. Ce fait est bien établi et largement partagé. Les limitations de déplacement s’expliquent-elles par des « freins » à la mobilité ? Quels sont-ils ? Quelles solutions proposer ? Sous la direction scientifique du sociologue Eric Le Breton, L’IVM, Innovation et développement et ADL lancent pour le compte du Grand Lyon une recherche-action sur la formation à la mobilité des personnes inscrites dans des parcours d’insertion professionnelle visant à concevoir des dispositifs de formation à la mobilité.

logos

Les empêchements de mobilité sont au cœur des processus du chômage et de la précarité. Ils prennent souvent la forme d’un cercle vicieux : sans mobilité, pas d’accès à la formation et à l’emploi ; sans emploi, pas d’accès à la mobilité autonome. Dans toutes les agglomérations françaises et ailleurs, ce diagnostic est bien établi. Des dispositifs nombreux proposent aujourd’hui des aides à la mobilité : tarifs sociaux pour les transports collectifs, transport à la demande, location à bas prix de deux roues et de voitures, préparation du permis de conduire adaptée à des personnes en rupture avec les savoirs scolaires, etc.
Le Grand Lyon, en complément de la politique d'amélioration des transports publics du Sytral, a créé une Plateforme Mobilité Emploi Insertion. Son animation est assurée par l’association Uni-Est, qui coordonne l’action de plusieurs acteurs de la mobilité pour l’insertion mettant en œuvre des services de mise à disposition de voitures, voitures sans permis et scooters électriques (CREMO et Mobi’scoot), des transports micro-collectifs (Tomeo), des auto-écoles sociales (Innovation et développement, Urhaj) et d’apprentissage du vélo (Pignon sur rue).


La mobilité n’est pas qu’une question de transport
Disposer des moyens de déplacement ne suffit pas. Divers « freins » à la mobilité dissuadent ou empêchent les personnes de s’éloigner de leurs quartiers habituels. Evoquons notamment :

les freins inscrits dans des frontières sociales lorsque des portions de ville sont évitées ou refusées parce que les personnes considèrent ne pas y être à « leur place » ; les freins relevant de dimensions affectives de l’expérience des personnes- Des événements tels que les divorces, les violences, les licenciements « colorent » négativement des territoires qui se présentent ensuite comme des « zones interdites » ; les freins renvoyant à la « lisibilité de la ville », l’expression désigne un ensemble
de difficultés de compréhension, d’appropriation et d’usage des fonctionnements urbains : difficultés de compréhension des cartes et des plans de villes et de réseaux, difficultés dans la conception des trajets, difficultés d’usage des dispositifs tels que les distributeurs automatiques de titre, les « valideurs», etc.

 

Plus d'infos

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article

commentaires

Articles Récents