Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

4 juillet 2005 1 04 /07 /juillet /2005 00:00
Ce qui est pratique avec la blogosphère, c'est que ce que vous râté, d'autres vous le signalent.

 C'est ainsi grâce à monToulouse que j'ai eu connaissance du dossier très intéressant de Libération à propos de ces expériences originales qui démontrent que l'on peut proposer d'autres formes d'habitat. Entre les barres et les pavillons, il y a d'autres pistes que l'on peut explorer, y compris pour du logement social.

"un habitat monotone, sans identité", "chacun est enfermé chez soi", "prise de conscience", "la relation de voisinage est bien à la base de tout", "remettre de la joie de vivre dans l'habitat de la cité", "convaincre qu'un autre modèle existe"

Je n'ai pas trop le temps de m'étendre sur ce sujet, mais j'y reviendrai. Ne serait-ce que parce que cela sera une des problématiques centrales des projets auxquels je participerai chez ARCHISUD.

Les articles:
- Oser
- Un autre lotissement est possible
- Nouvelles maisons, nouvelles villes
- Un Manifeste de logement très social
 

PS: en parlant de projet innovant de logement social, celui de l'association Bille-en-tête, dont je fais parti, connaît actuellement des avancées que nous espérons décisives pour sa mise en oeuvre. A suivre...
Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
30 juin 2005 4 30 /06 /juin /2005 00:00

Suivez le guide!

 Le guide, c'est Yves Simone et il nous amène à la découverte de Bordeaux sur TV7, la télévision bordelaise.

Mariage très réussi entre technique, pédagogie et plaisir non dissimulé de partager son amour de lieux de vie.
 

Je suis fan.
A voir de toute urgence.

Une petite sélection (plus sur le site de TV7):
- le rempart médiéval
- le rempart romain
- les pavés de Bordeaux
- l'Université Bordeaux I
- la maison de Rem Koolhaas à Floirac dans l'agglomération de Bordeaux.
IMPRESSIONNANTE! Qu'en pensez-vous?

Dommage que les archives s'arrêtent à janvier 2005.
y.simones@tv7.com

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
29 juin 2005 3 29 /06 /juin /2005 00:00

Deux petites émissions découvertes récemment sur France Culture.

Métropolitains: le mercredi à 9h10, à écouter sur le site

 Une émission qui s'organise autour de deux pôles : l'architecture et la ville...  

Emission du 29/06:
Rencontre avec Cui KaÏ, architecte - Henri Sellier, maire SFIO de Suresnes entre les deux guerres
Nous rencontrerons aujourd'hui un célèbre architecte chinois, Cui Kai,
Thierry Paquot nous parlera brièvement des deux expositions sur la ville qui se tiennent à Nancy jusqu'au 22 août,
et nous recevrons les historiens Roger-Henri Guerrand et Christine Moissinac, pour évoquer une figure importante de l'histoire du logement HBM et de l'urbanisme, notamment des expériences françaises de cités-jardins, Henri Sellier, qui fut maire SFIO de Suresnes entre les deux guerres.

---------------------------

Vivre sa ville: le samedi à 6h, à écouter sur le site

 Aménagement du territoire, politique de la ville, équilibres démographiques : cette émission s’arrête chaque semaine sur un exemple local et s’érige en tribune pour un débat entre urbanistes, décideurs économiques, responsables d’associations et artistes concernés par ces quartiers de villes en devenir...  

Emission du 25/06:
Alerte sur les côtes bretonnes
A l'occasion du colloque organisé par l'Ecole d'architecture de Bretagne : réinventer le territoire par l'architecture, les enjeux d'une développement maîtrisé du littoral.

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
7 juin 2005 2 07 /06 /juin /2005 00:00

François se fait l'écho d'un article intéressant sur le blog anti-voitures dans lequel sont relevées quelques initiatives amusantes et frappantes à l'encontre du stationnement sauvage, un peu trop répandu dans nos villes.

Bon début de journée

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
3 juin 2005 5 03 /06 /juin /2005 00:00

Un nouvel outil.

Pendant que certains trainent les pieds, projettent une Xème réunion pour discuter de l'éventualité d'un possible projet de bibliothèque virtuelle européenne, Google vient de lancer discrètement la version bêta de son Google Print.

L'outil semble dès à présent très au point.
Voici, ce que j'ai trouvé en quelques secondes en cherchant des croquis de la Cité Frugès de Le Corbusier à Pessac (33).
Voir aussi l'analyse plus détaillée de Jean-Michel Billaut ou de d'autres.

Google va progressivement enrichir son fonds documentaire grâce, notamment, aux plus grandes bibliothèques universitaires américaines.


Espoirs et inquiétudes

Ce projet m'inspire sa part d'espoirs et d'inquiétudes.

D'espoirs car c'est la plus grande bibliothèque du monde à laquelle nous aurons bientôt accès. Une somme de connaissances, de réflexions, d'histoires, de poèmes est accessible à tous et non plus à quelques uns.

D'inquiétudes car si seul Google s'engage sur cette voie, ce sont les ouvrages en anglais qui seront privilégiés. Pas forcément par idéologie ou préférence nationale, mais tout simplement car cela sera le plus rentable (n'oublions pas que s'agissant d'une entreprise privée, elle n'agit pas par philantropie).
Or nous continuerons ainsi dans ce cercle vicieux d'une prééminance de plus en plus importante de l'anglais. Vicieux pas parce que cela me gêne de m'exprimer dans la langue de Shakespeare. Vicieux car si cela continue nous nous couperons de notre patrimoine.
Imaginez un monde où dans un siècle l'anglais sera la seule langue officielle. Seule une minorité de lettrés sera encore capable de lire des siècles d'écrits en français, en espagnol, en allemand, en arabe, ... Notre culture, notre histoire nous seront inaccessibles.

Si je suis aussi attaché à la construction européenne, c'est, en partie, pour cette conception que l'on s'enrichie plus dans la diversité que dans l'uniformité.


Pour en savoir plus...

Le directeur de la Bibliothèque nationale française a écrit récemment un livre "Quand Google défie l'Europe: Plaidoyer pour un sursaut"
Une critique de ce livre ICI.

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
5 mai 2005 4 05 /05 /mai /2005 00:00
 

 

 

 

Merci à Alain Renk, de l'agence Host, qui m'a envoyé un exemplaire de son livre suite à son passage sur ce blog.
Il était normal que j'en rende compte ici.

 

 


Le livre..

Simple la ville? Sûrement pas, considère Alain Renk.
Organiser la ville, programmer démesurément son évolution la rendrait incapable de s'adapter aux aléas.

Elle est, pour lui, un organisme vivant composé d'une multitude de régimes dynamiques qui, s'ils peuvent donner une impression "chaotique", appartiennent néanmoins à une organisation extrêmement complexe.
Comme pour l'image connue du battement de papillon qui pourrait provoquer une tempête à l'autre bout du monde, A. Renk juge que ceci est tout à fait analysable si l'on possède des outils adéquats.

L'objectif n'est plus alors de concevoir et construire la ville, mais de lui laisser la possibilité d'évoluer et de tirer partie de cette capacité au changement, pour influencer et guider son histoire par de micro-interventions.

Restent à développer des outils originaux.
Pour mener recherches théoriques et expérimentations pratiques, l'auteur a créé l'agence Host constituée de personnes engagées dans des univers différents (la recherche scientifique sur le chaos, la programmation pour les jeux vidéos, le marketing du luxe, la réalisation de documentaires culturels, la géopolitique pour l’humanitaire, la stratégie de marques et la direction artistique pour la mode.).


Mon avis.

Ce n'est pas parce que ce livre est court (60 pages) qu'il se lit comme du petit lait.
Très conceptuel (ce qui n'est pas mon fort), intervenants multiples, il m'a fallu m'y reprendre à plusieurs fois, et encore, je n'ai pas honte de dire que certains passages restent obscurs.

Mais ce n'est pas en choisissant le confort que l'on avance.
Or, c'est sûr que planifier l'évolution d'un territoire pour les 10 prochaines années... et laisser les acteurs locaux se débrouiller, notamment les petites communes, est une attitude confortable pour un urbaniste.

Comme Alain Renk, je me méfie des projets figés.
Venant de l'Industrie, je vous ai d'ailleurs déjà parlé de ma conviction qu'un projet urbain doit être géré pour évoluer et s'adapter.

Et si vous êtes convaincu, comme moi, que le plus grand nombre doit participer au projet urbain, il faut, en plus, être simple, sans être simpliste, pour rendre compte de cette complexité.

Complexe la tâche de l'urbaniste? Assurément!


Alain, tiens-nous au courant!

Repost 0
Published by Lanusse - dans Médias
commenter cet article
4 avril 2005 1 04 /04 /avril /2005 00:00

Exercice.

Dans le cadre de la
formation d'urbanisme que je suis depuis l'an dernier à distance avec le CNAM, j'ai un petit exercice à réaliser pour lequel je pense que certains d'entre vous devraient pouvoir m'aider.
Je dois réaliser une recherche documentaire sur le thème : "le budget de la politique de la ville". Il s'agit de résumer en une brève page (3000 caractères maximum) l'évolution des moyens budgétaires de la politique de la ville de 2004 à 2005.
D'avance merci.


Les transports du futur.

Dans Le Monde d'aujourd'hui, un article sur
Un aperçu des modes de transport du futur à Aichi à l'occasion de l'Exposion universelle qui se tient dans cette ville japonaise.

   L'IMTS de Toyota est un bus automatique au design futuriste qui se déplace sur une voie spécialement aménagée ou sur route traditionnelle
L'I-Unit est un petit véhicule électrique personnel, lui aussi siglé Toyota, à mi-chemin entre scooter et voiture, au look digne d'un film de science-fiction  
   Des bus au gaz naturel et à pile à combustible baptisés FCVH et fonctionnant grâce à un mélange de méthanol et d'hydrogène
  Le Linimo, qui relie le site de l'exposition à une station de métro distante d'environ 9 km, se veut l'un des premiers trains utilisant la technologie dite de lévitation électromagnétique (maglev).  



Plus d'infos, mais souvent en anglais, sur le site de l'exposition.


Le potentiel des petites lignes de chemin de fer interurbaines.

Article intéressant du Monde sur les petites lignes de chemin de fer qui renaissent à la périphérie des villes.
Alors que créer de nouvelles voies de transports en commun (tramway, métro) coûte très cher, il existe au sein des agglomérations françaises un certain nombre de lignes de chemin de fer peu ou plus du tout exploitées.
Benjamin m'avait interrogé sur la ceinture périphérique de Bordeaux. Je vous en reparlerai bientôt. En attendant, je vous invite à regarder cette image tirée du diagnostic du PLU (en vert les lignes de tramway en 2007  et en violet les lignes ferrées existantes).
 


Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
29 mars 2005 2 29 /03 /mars /2005 00:00

Bon, j'avais préparé quelques liens pour de futurs articles, mais je les ai faits paraître hier à cause d'une fausse manip. Voici donc quelques lignes et quelques liens pour vous inciter à lire.

1. "Le ghetto français: enquête sur le séparatisme social" d'Eric Maurin

Présentation sur le dos du livre:
"Le problème de la ségrégation urbaine en France ne se limite pas à quelques centaines de quartiers dévastés par l'échec et la pauvreté. Ceux-ci ne sont que la conséquence la plus visible de tensions séparatistes qui traversent toute la société, à commencer par ses élites. À ce jeu, ce ne sont pas seulement des ouvriers qui fuient des chômeurs immigrés, mais aussi les salariés les plus aisés qui fuient les classes moyennes supérieures, les classes moyennes supérieures qui évitent les professions intermédiaires, les professions intermédiaires qui refusent de se mélanger avec les employés, etc. Le phénomène est d'autant plus préoccupant qu'en enfermant le présent, les fractures territoriales verrouillent aussi l'avenir des individus et les assignent à des destins sociaux écrits d'avance. Tel est l'enseignement de cette enquête au cœur du " ghetto français ", qui révèle une société marquée par la défiance et la recherche de l'entre-soi, et découvre en chacun de nous un complice plus ou moins actif de la ségrégation urbaine.

Biographie de l'auteur
Eric Maurin, X-ENSAE et docteur en économie, est chercheur au Groupe de recherche en économie et statistique (Grecsta, CNRS). Il est l'auteur de nombreux articles sur l'emploi et les politiques sociales ainsi que de l'Égalité des possibles (La République des Idées / Le Seuil, 2002)."


 
 
 
 

 
 
 
 

La table des matières



Revue de presse.

Il y a quelques semaines, Albert avait réalisé une petite revue de presse sur son blog.


Premier commentaire
Il va falloir attendre un peu avant que je vous fasse un vrai compte-rendu sur ce livre que mes parents m'ont offert à Noël. Il faudrait d'abord que je le finisse or, après l'avoir bien entamé le jour même, je repousse sans cesse le moment de le reprendre.
Non pas qu'il ne soit pas intéressant, mais que, au contraire, j'aimerais en profiter, or je n'ai tout simplement pas la tête à cela en ce moment. Très bientôt j'espère...

Sans me prononcer sur le fond, ce que je peux vous dire en tout cas, c'est que, non seulement, le sujet est intéressant, mais qu'en plus Eric a su le rendre accessible: moins de 100 pages, écrit en gros, et, surtout, avec des mots simples.

Vous avez souri?
Il s'agit pourtant, pour moi, d'une démarche fondamentale. Est-ce que l'on est obligé d'écire (ou de parler) en "compliqué" quand on traite d'un sujet complexe? Cela dépend de notre but.
Si, il est de partager, de convaincre, assurément, on a d'abord intérêt à être lu (ou écouté) et à être compris.
Or, comme je l'ai déjà dit, je crois que faire oeuvre de simplicité, sans faire du simplicisme, peut y contribuer de manière notable. Il n'est, certes, pas toujours simple de faire simple, cela demande des efforts, mais c'est une question d'efficacité.



2. L'urbanisme sur Wikipedia.

Wikipedia est une encyclopédie libre (le contenu est librement consultable et copiable), universelle et multilingue, écrite par des volontaires à partir de la technologie wiki (n'importe quel visiteur peut modifier les textes ou en créer de nouveaux, un historique présente les versions successives).

"N'importe qui" ne signifie pas "n'importe comment" car il s'agit d'un travail collaboratif animé par des contributeurs réguliers.
Ainsi, après que, pour essayer, j'ai créé l'article sur mon village,
Bélus, trois contributeurs sont venus rajouter une trame et des données officielles (évolution démographique, ...). Y a plus qu'à continuer à compléter...

La version anglophone  compte près de 500 000 articles, celle francophone plus de 90 000.
Non seulement le nombre d'articles ne cesse d'augmenter, mais, surtout, les existants sont continuellement étoffés.

Urbanisme (
article, catégorie), architecture (article, catégorie), villes (comme Bordeaux), ... tout ceci est sur Wikipedia.), ... tout ceci est sur Wikipedia.

Bon début de semaine.
), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.
, ), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.
), architecture (, ), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.
, ), architecture (, ), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.
, trois contributeurs sont venus rajouter une trame et des données officielles (évolution démographique, ...). Y a plus qu'à continuer à compléter...La version anglophone  compte près de 500 000 articles, celle francophone plus de 90 000. Non seulement le nombre d'articles ne cesse d'augmenter, mais, surtout, les existants sont continuellement étoffés.Urbanisme (, ), architecture (, ), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.
(le contenu est librement consultable et copiable), universelle et multilingue, écrite par des volontaires à partir de la technologie wiki (n'importe quel visiteur peut modifier les textes ou en créer de nouveaux, un historique présente les versions successives)."N'importe qui" ne signifie pas "n'importe comment" car il s'agit d'un travail collaboratif animé par des contributeurs réguliers.Ainsi, après que, pour essayer, j'ai créé l'article sur mon village, , trois contributeurs sont venus rajouter une trame et des données officielles (évolution démographique, ...). Y a plus qu'à continuer à compléter...La version anglophone  compte près de 500 000 articles, celle francophone plus de 90 000. Non seulement le nombre d'articles ne cesse d'augmenter, mais, surtout, les existants sont continuellement étoffés.Urbanisme (, ), architecture (, ), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.
est une encyclopédie (le contenu est librement consultable et copiable), universelle et multilingue, écrite par des volontaires à partir de la technologie wiki (n'importe quel visiteur peut modifier les textes ou en créer de nouveaux, un historique présente les versions successives)."N'importe qui" ne signifie pas "n'importe comment" car il s'agit d'un travail collaboratif animé par des contributeurs réguliers.Ainsi, après que, pour essayer, j'ai créé l'article sur mon village, , trois contributeurs sont venus rajouter une trame et des données officielles (évolution démographique, ...). Y a plus qu'à continuer à compléter...La version anglophone  compte près de 500 000 articles, celle francophone plus de 90 000. Non seulement le nombre d'articles ne cesse d'augmenter, mais, surtout, les existants sont continuellement étoffés.Urbanisme (, ), architecture (, ), villes (comme ), ... tout ceci est sur Wikipedia.

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
28 décembre 2004 2 28 /12 /décembre /2004 00:00

Où se trouve l'avenir de Québec: dans son patrimoine ou dans le savoir?

Voici les réflexions de quelques Québécois:

- François, alias Magellan, urbaniste: http://carnets.ixmedia.com/magellan/archives/007160.html

- Clément, alias Remolino, enseignant: http://carnets.ixmedia.com/remolino/archives/006520.html#006520

En fouillant, je m'apperçois qu'il s'agit en fait d'un mouvement mondial en faveur du concept de "Cité éducative". Un congrès international a même eu lieu en novembre 2004 à Gênes: Voir ici

 

Ils font ainsi écho à certaines de mes réflexions quant à la définition de l'urbanisme (et par conséquent du travail de l'urbaniste): il s'agit d'une composante d'un projet politique et social, et pas seulement d'un travail architectural ou purement technique tel que le partage des voies de déplacement. Mais je ne vais pas tout développer car je vous prépare un post un peu plus complet.

Je vous parlerai également prochainement du livre "Les nouveaux principes de l'urbanisme" de François Ascher.

Urbaniste à Bordeaux? Urbaniste à Bordeaux? Urbaniste à Bordeaux?

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article
17 décembre 2004 5 17 /12 /décembre /2004 00:00

 

"Le vieillissement de la France peut être une chance pour les centres-villes" tel est le titre de l'article du Monde.

Urbaniste à Bordeaux? Urbaniste à Bordeaux? Urbaniste à Bordeaux?

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Médias
commenter cet article

Articles Récents