Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Introduction

Le temps d'un livre
 

Après trois dernières années où la pratique a pris le dessus, il est temps pour moi de prendre du recul, de reprendre le temps dfe la réflexion.

Le Grand Toulouse vient de m'accorder un an de congé de formation à cette fin avec un projet de mémoire un peu particulier : un livre.

 

"Quel urbanisme pour mon territoire ? Petite introduction pour ceux qui veulent participer.", tel est son titre provisoire.

Il n'aura pas la prétention de dire au lecteur quel urbanisme est nécessaire pour son territoire, mais bien de lui ouvrir des perspectives et lui donner des éléments pour y réfléchir.

Il s'agit d'un projet global et multimédia dans lequel contenu, format et modalités de réalisation sont intimement liés et conçu pour répondre à plusieurs niveaux de lecture (citoyen intéressé, citoyen engagé, professionnel ou élu).

Dans la perspective des prochaines élections municipales, l'objectif est de publier ce livre à l'automne 2013.

 

Ce blog aura une place particulière dans ce projet comme lieu de débat pendant sa réalisation et comme support de ressources complémentaires du livre par la suite.

N'hésitez donc pas à faire part de vos commentaires et à vous inscrire ci-dessus pour être prévenus de la publications des nouveaux articles. Bref: participez !

 

Voir la note de présentation.

 

Juin 2012

Recherchez Ici

Le projet de livre

Livre QUel urbanisme pour mon territoire - page garde V2.0

9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 09:37

A plusieurs reprises, je me suis ici fait l'écho des inquiétudes qui montent concernant un marché immobilier en forte hausse ces dernières années (+ 142 % en 10 ans !).
Ces derniers mois, certains clignotants ont commencé à s'allumer, les uns après les autres, pendant que médias et politiques continuent, pour la plupart, à nous claironner qu'il ne faut pas s'inquiéter, qu'il s'agit d'un "atterrissage en douceur" et que chacun doit pouvoir atteindre ce saint graal d'accéder à la propriété.
Mais derrière ces propos rassurants, c'est une crise d'ampleur qui menace et, durant les crises, ce sont d'abord les personnes les plus vulnérables qui trinquent.


Vers un retournement de tendance ?

Le moins que l'on puisse dire que les signes se sont multipliés dernièrement :
- crise du subprime qui pourrait entraîner une crise économique aux Etats-Unis, donc mondiale, et qui a déjà des répercussions sur toutes les banques, françaises comprises, qui ont massivement investi sur ce secteur à risque,
- marché immobilier qui s'essoufle : prix légèrement orientés à la baisse (-1,5% en juillet d'après la FNAIM), chute du nombre de ventes, stocks qui augmentent dans le neuf (88 600 fin juin contre 35 000 en 2004) alors que jusqu'ici la rareté des biens a orienté les prix à la hausse, etc.
- augmentation des taux qui rend les conditions d'accès aux prêts plus difficile.

Le krach immobilier du début des années 1990 s’était traduit par une chute de 40% des prix de la pierre en cinq ans. 
Va-ton revivre un tel scénario ou allons-nous vers un "atterrissage en douceur" ?
Difficile à dire mais nous ne sommes pas à l'abri d'un écroulement du château de carte.

Prenons l'exemple sur l'attitude des acheteurs.
Autant ces dernières années, il existait une conviction largement répandue qu'il valait mieux précipiter son achat pour faire les meilleures affaires, autant la stratégie des acheteurs potentiels est en train de s'inverser avec un nouveau positionnement qui consiste à penser que, vus les incertitudes et le début de baisse, il vaut mieux prendre le temps.
Ceci se traduit par une plus grande difficulté pour les promoteurs à vendre certains biens surévalués (construction de qualité moindre, sites mal positionnés, intermédiaires très nombreux, etc.) du fait de la course au foncier. Les conséquences seront des stocks à la hausse, des prix parfois revus à la baisse, un gel de certaines opérations dont l'équilibre financier ne sera plus assuré.
Crise économique dans l'immobilier, licenciements, retrait des investisseurs, augmentation des taux et chute des prix dont pâtiront ceux qui ont achetés au prix fort, etc.

Quels que soient les scénarios envisagés, on peut considérer que le marché est entré dans une période charnière qui augure un autre cycle.


Le dangereux endettement des ménages

Il y a quelques années, un sketch des Guignols sur l'arrivée des prêts à la consomation en France m'avait beaucoup marqué.
Une personne modeste disait : "J'aimerai bien me l'acheter [une télé neuve high tech], mais, vous savez, nous n'avons pas beaucoup de moyens".
Ce à quoi répondait un Sylvestre (symbole des intérêts économiques) : "C'est pas grave, on va les prendre quand même !"

Zut, j'ai perdu la fin de mon article !
A suivre...

Revue de Presse

Dossier de Libération
La pierre trop lourde pour les Français
Les escrocs rois au pays de l’immobilier
Les foyers espagnols dans l’étau des taux 
Aides, durée. les dernières cartouches des acquéreurs

Dossier du Figaro
Immobilier : les meilleures formules pour emprunter 
Le plan d’épargne-logement redevient compétitif
Crédit immobilier : les taux vont-ils continuer à grimper?
Les Espagnols peinent à rembourser leurs crédits immobiliers

Autres articles sur le système espagnol
Christine Boutin veuut s'inspirer du la politique espagnole du logement
Les limites du "tous propriétaires"

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoît Lanusse - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires

Tietie007 27/09/2007 15:40

J'ai l'impression que la montée des prix de l'immobilier est inexorable, malgré les nouvelles constructions ...le fruit de l'inadéquation entre l'offre et la demande, mais pas uniquement ...

Articles Récents